Blog

Catégories

Les derniers articles

Commentaires récents

  • Robillard Valérie
    C'est la réalité des propos et la...
Je suis en colère pour vous
Je suis en colère pour vous

Ici, c'est moi qui parle. Je porte la colère de Rosalie, épouse et mère attentive, toujours souriante, toujours disponible et diplomate. De celles à qui on confie des responsabilités en toute confiance, sans souci.

Sans se soucier de savoir ce que cache leur disponibilité, leur diplomatie, leur sourire permanent. Sans demander si elles sont d'accord. Rosalie est une spécialiste du camouflage, elle dissimule ses traumatismes et ses mauvais souvenirs derrière son dynamisme, elle écoute les autres pour ne pas s'entendre.

Elle veut savoir quoi faire concernant ses douleurs : son corps stocke et manifeste les souffrances muettes qu'elle porte depuis longtemps. Elle a de quoi être heureuse, selon les normes : un mari, des enfants, un métier qu'elle aime et dans lequel elle s'investit de plus en plus. Des kilos qui ont fondu "d'un coup", il y a quelques années. Pourtant, son corps est malheureux.

Ensemble, nous franchissons des étapes dans sa confiance, dans sa capacité à se confier. Et puis, voilà : Rosalie a subi des agressions sexuelles pendant l'adolescence, des dégradations ordinaires de la part de jeunes qui ne se sont pas posé de questions. Qui ne lui ont pas demandé si elle était d'accord. Il y a eu peu de violence, selon les normes. Pourtant, elle a souffert. Elle souffre encore. Elle m'avoue : "Je ne ressens pas de colère".

Et moi, en l'entendant, en la regardant, je me suis mise en colère, en attendant qu'elle puisse le faire.
La colère peut être un chemin vers la liberté.

France Romanetti Les patients parlent aux patients

Ajouter un commentaire